Séries >

Spectacles de 20h

11 mars

20h00

Melissa Auf der Maur

Musiciens: Alex Crow, Will Tendy. Environnement visuel: Tony Stone (réalisateur OOOM Film) et Fou Malade.

En première partie, In the Pines: Andrew Whiteman, Ariel Engle.

10,00$

Fascinée depuis l’adolescence par l’infini, Melissa Auf der Maur explore les thèmes de la dualité et du voyage dans le temps, une aventure qu’elle poursuit de manière intimiste avec ce spectacle créé spécialement en l’honneur du FVA.

En première partie

Andrew Whiteman (Broken Social Scene) et Ariel Engle (Land of Kush) présentent In the Pines, un projet folk réalisé autour de la poésie de Alice Notley.

12 mars

20h00

Michel Faubert: Spoken métal

Avec: Michel Langevin, Dan Mongrain, Jean-Yves Thériault et Ramachandra Borcar.

10,00$

Le conte me sort par les oreilles

On lui a dit: tu te lâches lousse et tu t’éclates. Depuis le temps que l’ami Langevin parlait de cette rencontre entre l’univers space-métal-fiction d’un groupe comme Voivod et le monde fantastico-rétro-futuriste du Faubert conteur. Ce soir les planètes s’alignent, la terre tremble, le calendrier maya se fend par le milieu, le racontage à mononcle Jean-Guy en prend pour son rhume et tous les trous noirs du monde d’en haut fondent sur La Sala Rossa.

Il y aura du métal façon Voivod, du récit-vision façon Faubert, il y aura de la poésie, des manipulations électroniques de Ramachandra Borcar (aka DJ RAM), il y aura une chaise et même du traditionnel et ça s’entendra jusqu’à St-Raphaël-de-Bellechasse.

13 mars

20h00

Maison close (Salle de montre #2)

Une coprésentation FVA + Et Marianne et Simon. Direction artistique: Catherine Tardif et Michel F Côté.

Maison close offrira huit de ses plus jolies Filles (Catherine, Éric, Normand, Lyne, Martin, Guy, Lucie et Luciane, au choix), toutes sous la direction méticuleuse de la Madame en chef (Catherine Tardif). La splendeur des numéros d’ouverture et de fermeture, ainsi que les différents solos de nos pudiques effeuilleuses, seront accompagnés par un Maître queux hors norme (Michel F Côté). Dans ce lupanar chorégraphique, vous aurez même le plaisir de vous payer une danse à 2$. Avec Maison close, le FVA ose offrir des voix muettes et extatiques, des corps voués aux dérives et aux plaisirs. Réservé aux 18 ans et plus.

Fondée en 2001 par la chorégraphe Catherine Tardif, la compagnie Et Marianne et Simon est maintenant codirigée par Tardif et le musicien et compositeur Michel F Côté. Afin de célébrer le dixième anniversaire de la compagnie, ils ont créé une nouvelle série d’événements migratoires, récurrents et associatifs: Salle de Montre.

14 mars

20h00

Claude Guerre — Dans le jardin de mon père

  • Claude Guerre

10,00$

Une collaboration avec le Printemps des Poètes.

Directeur de la Maison de la poésie à Paris, Claude Guerre est à la fois poète et diseur. Son spectacle Dans le jardin de mon père, présenté un peu partout en France, est un poème de deuil mais aussi du retour au pays natal, la Provence terre des troubadours. C’est un conte de souvenance, un rap en forme de cérémonie, écrit en vers comptés et martelés dans un dire dansant. Claude Guerre est d’une rare intensité, seul au milieu du public installé en cercle autour de lui et participant à cette tentative d’arrêter le temps pour savoir.

Une heure sans entracte et sans service. Une soirée d’écoute.

Dans le jardin de mon père sera aussi présenté à Québec le 17 mars au Théâtre de la Bordée et à Chicoutimi le 19 mars à la Bibliothèque publique de Chicoutimi, Salle Marguerite-Tellier.

quand je mourrai, mes fils chéris
diront un poème de moi
ils ont mon nez devant leur reste
c’est ma mort, enfin, c’est mon tour
ils sont vaillants et forts me portent
aux bras, en chemise tous trois
tendres pensées qu’un fil relie
mes chers amis, au cimetière!

15 mars

20h00

New York Temptation: Waldman — Arcade — Holman

D. Kimm a profité d’un séjour de six mois à New York pour nous ramener trois artistes avant-gardistes, intenses et provocants. Poètes, performeurs, activistes, fondateurs et véritables monuments vivants, Penny Arcade, Bob Holman et Anne Waldman sont en ville.

16 mars

20h00

Dans la forêt III

Initiée l’année dernière avec deux spectacles de filles, nous poursuivons notre exploration dans la forêt avec des gars très particuliers, des gars indépendants ayant un parcours atypique. Et franchement, de réunir ces quatre créatures pour une rencontre aussi improbable dans un tel contexte (une salle de spectacle, un public) relève du miracle. Poésie, parole franche, silences, austérité. À eux les pièges et les secrets de la forêt, à eux le risque et le danger. Et à nous d’écouter. Un spectacle intimiste et mystérieux dans une Sala Rossa réaménagée. Avec les projections poétiques de deux nouveaux collaborateurs, Joseph Lefèvre et Martine Koutnouyan. Et notre complice de toujours, Michel F Côté pour insuffler l’esprit de la forêt.

Une heure sans entracte et sans service car dans la forêt la poésie est un murmure, un bruissement.

17 mars

20h00

Combat contre la langue de bois, 7e round

Animé par Stéphane Crête.

Avec Robin Aubert, Louise Beaudoin, Mathieu Beauséjour, Michelle Blanc, Christiane Bonneau, Léa Clermont-Dion, Patrice Coquereau, Michel Faubert, Rémy Girard, Monique Giroux, Émilie Laliberté, Jacques L’Heureux, Ariane Moffatt, Monique Simard.

Interventions musicales et mise à mort des discours trop longs: Fred Fortin, Jocelyn Tellier et Robbie Kuster.

10,00$

L’un des spectacles marquants du Festival est sans contredit son fameux Combat contre la langue de bois, souvent imité, jamais égalé! Pour célébrer le 7e round de cet événement unique, le FVA propose un méga combat avec quinze combattants et dans une salle de grande capacité pour une fois. Le tout mené d’une main de fer par un Stéphane Crête qui ne s’enfargera pas dans les fleurs du tapis. Le Combat c’est une tribune pour l’audace et la liberté d’expression, un espace malheureusement de plus en plus rare dans une société qui n’ose plus rien dire. Artiste ou citoyen allumé, chaque combattant à 5 minutes pour faire taire l’ineptie. Pas de débat, pas de droit de réplique, juste de l’authentique. À noter: la participation indéfectible de notre vétéran, le musicien Fred Fortin, fidèle au poste depuis maintenant sept ans.

18 mars

21h00

Cabaret Dada Freak Show — Spectacle de clôture

Depuis quatre ans le Cabaret Dada permet de clore dans une apothéose délirante le Festival. Cette année nous explorons la thématique du Freak Show authentique certifié 100% sideshow véridique puisque nous travaillons avec un maître. D’origine hongroise, Laszlo Kolozsy est né dans une famille de cirque et travaille dans le cirque depuis plus de quarante ans principalement, aux États-Unis. Débusqué à New York dans une fiesta italienne alors qu’il exhibait deux serpents géants, il a été recruté par D. Kimm pour venir partager son savoir avec des artistes montréalais. Au menu, outre les inévitables femmes à barbe, géants et sœurs siamoises, on aura droit à des numéros prestigieux et historiques tels The Sarcophagus of Doom, The Human Pin Cushion, The Escape King, Miss Twisto, Zoltan le Magnifique et Mademoiselle Voltara.

Le tout présenté avec la main de fer de Mami Wata, animatrice, sirène et tyran. Spectacle inusité et d’une durée indéterminée.